Être rabbin, un avantage dans la création de cérémonies laïques?

Chacun peut décider de célébrer les grands moments de sa vie dans un cadre religieux et faire son choix parmi les traditions existantes.
Pourtant, à notre époque, beaucoup de personnes ne se reconnaissent pas dans les religions.
Comment, dans ce cas, marquer les grands moments d’une façon qui soit réellement adaptée et significative?
Le choix d’être accompagné par une personne d’expérience est un choix judicieux.
Ceux qui veulent être respectés dans leur identité propre, indépendamment de tout cadre religieux souhaiteront faire appel à une personne engagée dans une démarche de respect des choix personnels, d’ouverture.
Pourtant, l’ouverture ne suffit pas. A elle seule, elle ne peut donner qu’un résultat fade, lorsque tout le but de la démarche et de prendre conscience de l’importance du moment.
Il faudra donc veiller à ce que la cérémonie soit créée avec l’aide d’une personne qui possède suffisamment de densité, qui connaisse bien le monde en général, les cultures du monde, les références mythiques et symboliques.
Lorsque Floriane Chinsky intervient dans le cadre des accompagnements personnels, de coaching ou dans les créations de cérémonies, ce n’est pas avec sa casquette de Rabbin. C’est en tant qu’être humain engagé dans une recherche du partage et du sens de la vie. L’expérience acquise dans la pratique de cérémonies tri-millénaires est mise au service de cérémonies singulières. L’expérience de la pédagogie générale, de la psychologie, de la sociologie et de l’anthropologie viennent s’associer à l’expérience de terrain pour lui permettre une expression universelle.
Ce n’est donc pas tant une question de titre, mais une question d’outils adéquate à une démarche à la fois très respectueuse, et puissante.
Un conseil: faites-vous votre propre opinion, et rencontrez notre créatrice-accompagnatrice.

Publicités